Histoire de la crypto-monnaie

En 1993, Cynthia Dwork d’Harvard et Moni Naor de l’Institut Weizmann, ont présenté pour la première fois le système de validation par preuve de travail (en anglais proof-of-work ou PoW). Ce concept sert à protéger un réseau informatique des abus de service comme par exemple des spam, en requérant de la puissance de traitement de l’ordinateur qui demande l’accès à ce réseau.

Peu de temps après la publication de Wei Dai, en 1998, sur une description d’un système électronique de trésorerie anonyme appelé « b-money », Nick Szabo a créé le « Bit Gold » : un système qui chiffre et publie les solutions d’une fonction de preuve de travail, donné au préalable par les utilisateurs.

En 2009, un développeur de logiciel utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, c’est inspiré du travail de Wei Dai et Nick Szabo, puis a utilisé le même algorithme que le système de preuve de travail, pour créer une nouvelle monnaie qu’il appela « Bitcoin ». Elle fut la première crypto-monnaie.

Enfin, en 2014, une seconde génération de crypto-monnaies améliorée est apparue, comme Monero, Ethereum, Nxt, et bien d’autre…

Aujourd’hui, ces monnaies perdurent et sont de plus en plus utilisé.